Earth Hour 2015

Aujourd’hui, le 28 mars, les villes du monde entier se mobilisent contre le dérèglement climatique.
Citoyens, collectivités, entreprises sont invitées à éteindre les lumières pendant une heure.

Alors pourquoi pas nous les potos ? C’est un petit geste mais qui peut apporter beaucoup… peut-être même donner des idées.
C’est à 20h30 : pendant 1 heure, vous faites ce que vous voulez dans le noir, à la lumière des chandelles ou de vos smartphones si vous ne pouvez faire autrement.
Poussons un peu plus loin : pas d’Internet, pas de réseaux sociaux, pas de TV à la noix !

Une expérience les amis, une expérience de plus ! Et en plus, ça fera du bien à la planète !

Le site de Earth Hour.

Sondage : depuis quand connaissez-vous Neil Thomas ? (actualisé 2015)

Chaque année depuis maintenant… 4 ou 5 ans, je prends régulièrement le pouls de ceux qui me lisent.

Et en ce mois de mars, je reviens avec cette question : depuis combien de temps me connaissez-vous ?
Nostalgie quand tu nous tiens… vous en souvenez-vous en ?
Il y a les fidèles de chez fidèles, et les nouveaux visages qui apparaissent, parfois rencontrés au détour d’un salon du livre, parfois lors d’une connexion virtuelle et tous les autres.

Alors, amis du sondage, dites-moi depuis combien de temps nous nous connaissons, juste histoire que je prenne (ou pas) un petit coup de vieux ?

Mots à compléter : sous le masque

Ça faisait bien longtemps tiens !
Revoici l’exercice des Mots à compléter, histoire de voir si vous aussi vous avez des idées derrière la tête.
Avec le thème « sous le masque », libérez votre imagination en quelques lignes et complétez ce micro-texte.

« Au début du siècle, un [….] inconnu jusqu’alors,  et qui semblait reposer […] quand on découvrit [….] sous son masque, un livre intitulé […..], objet culte de […..] que l’on croyait une légende de [….]. Il s’appelait [….]. Une femme va pourtant l’arracher à l’oubli et [……]. »

Alors, qui relève le défi ?

Sondage : C’est quoi le bonheur ?


Aujourd’hui, une nouvelle journée internationale de…. cette fois-ci, c’est le bonheur.
Alors, à travers cet article qui aurait pu se placer dans les Happy Moods, j’aimerais connaître votre idée du bonheur.
Dites-moi tout !
N’hésitez pas à laisser en commentaire LA chanson qui vous donne du bonheur !
Répandons un peu de joie, non ? ………………………………………………………………………………………… Meeeerde quoi, on est des faiseurs de rêve, non ?

#BeHappyDay #InternationalDayofHappiness #HappyMoods #Bonheur

Au fait, belle 1ère journée de printemps les potos !

Neil ? Is it me you’re looking for ?

On me demande, on m’interroge..
« Va-t-on vous revoir dans un prochain salon du livre ?
Allez-vous sortir un nouveau livre cette année ? »
Bientôt les potos, bientôt… certaines choses demandent du temps mais tout vient à point, le savez-vous  ?
Vous pouvez toujours lire de mes livres en attendant le prochain.

Tout va et tout recommence… work in progress.
Pour ceux qui demandent où je suis, pour ceux qui me cherchent, n’hésitez pas à frapper à l’une de mes portes virtuelles !

(Merci à ceux qui interrogent !)

Vendredi 13… encore !

 

Aujourd’hui, 2e vendredi 13 de l’année…

On y croit, on n’y croit pas….

Ben là, on va décider que si, d’abord. Et comme le dit Paulo Coelho, « L’Univers conspire toujours en faveur de ceux qui rêvent. »
Alors rêvons un peu.

Quel est votre vœu aujourd’hui ?
Ecrivez-le ici, ou ailleurs, sur une feuille blanche, inscrivez-le dans un recoin de votre mémoire, mettez-le sur un post-it au-dessus de votre fichu écran d’ordinateur, gribouillez-le dans le creux de votre main mais faites un vœu !
Croyez-y très fort, comme si votre vie en dépendait, comme s’il n’y avait pas d’autre choix !
Ok ? Bon, vous n’êtes pas obligé de me le révéler mais sachez que je sais être une oreille attentive………… ahahah

#make a wish

Poésie : Mandala

Alors que la Semaine de la Poésie a commencé le 7 mars et va durer jusqu’au 22 si je en m’abuse, voici une (vieille) contribution.

Mandala

Une main indécise essuie
Le miracle bleu-outremer,
Sous le ciel bondissant qui fuit
L’indomptable nuit printanière.

Le soupir tremblait fatigué
En ce jour,
L’univers s’effaçait chassé
A son tour.

Un matin, je devins poète
Triste mendiant,
Célébré en verte comète
Scribe éloquent.

Alors j’ai griffé le papier
Rouge tendresse,
Et les mains déjà acérées
Délicatesse.

Ô mes terribles souvenirs !
Protégez-vous
Contre l’ineffable délire
Qui pousse à bout.

Et dans ma paume cramoisie
Incandescence,
Grelotte encor inassouvi
Un rêve d’absence.

Texte extrait du recueil Transversale.