L’écriture, une voie (me suivrez-vous ?)

6970810_700b_v1

Image vertigineuse qui pourrait figurer dans l’Outre Monde, n’est-ce pas ?

Je me pose bien des questions, certains le savent, certains me connaissent, me lisent et savent très bien que mon intellect fonctionne souvent à plein régime, parfois à propos des choses intéressantes, parfois utiles même et parfois sur des trucs futiles. Mais je me nourris de tout pour écrire.
Bref.

Avec ce projet ALTER EGO sur MyMajorCompany qui démarre plutôt bien (19% du projet déjà financé, soit 1090 euros quand même !), les envies d’écriture reviennent, j’ai les doigts qui fourmillent, des idées qui se bousculent. Et si je proposais un autre livre ? Poésie, ou roman ? La suite d’un de mes romans ? Autre chose comme un policier dont j’ai déjà l’intrigue ?
Arf.

Parfois, on se sent seul, notamment dans ce métier qu’est l’écriture car l’accouchement d’un bouquin me prend pas moins de 6 à 12 mois chez moi, une moche de gestation, non ? ^^ Et c’est qu’à ce moment-là qu’on peut mesurer (ou pas) du possible impact de ses mots, de son histoire, ce n’est qu’à ce moment-là que les premiers retours se font. Mais durant toute cette période d’écriture, de lecture, de réflexion, d’hésitations, il arrive qu’on soit perdu, au contraire, sur une voie qui nous dépasse et qui pourtant nous conduit vers un ailleurs.

Grâce à Facebook, à Twitter, grâce au Neil’s blog et à mon site, je sais maintenant que certain(e)s me lisent, l’écrivant que je suis n’est point toujours isolé à son bureau et c’est plutôt rassurant. Alors merci.

Maintenant, savez-vous où nous allons tous ensemble ?

Pour ceux qui veulent qui me suivent sur MMC, une nouvelle fonctionnalité a été mise en place : le suivi de progression du projet ! Grâce à cet outil, chaque internaute va pouvoir visualiser l’évolution de mon projet depuis sa mise en ligne, et obtenir une estimation de sa progression future.

Sondage : Ecrire pour séduire ou être séduit(e) ?

©sevvven

Alors que le dernier sondage sur ma future photo officielle continue d’être effectif (les réponses oscillent la 1ère et le second choix) – merci à ceux qui ont voté et aux autres, eh bien, venez et participez ! – l’auteure Charlotte Boyer m’a soumis l’idée de proposer un nouveau sondage par Twitter, à savoir quelle relation existait-il entre l’écriture et la séduction.

Alors voilà, je vous pose la question et surtout, n’hésitez pas à commenter vos réponses !

(A noter le Twitter de Charlotte Boyer et le mien, au cas où l’envie de discutailler vous prenait…). Et puis, si vous aussi, vous avez des idées de sondage, soumettez-les moi !

Oserez-vous tout dire ?

2012, le début et la fin d’une ère.

2012 ou comment entamer un nouveau cycle, être original, apporter quelque chose aux autres.

2012, l’année où mon écriture devra changer, se modifier, où mon rapport (virtuel surtout) aux autres se fera sous un angle différent.

Une question, une première question à vous qui me lisez par ce que le Neil’s blog notamment est aussi pour vous : qu’attendez-vous de moi ?

Qu’attendez-vous du Neil’s blog ? Que souhaitez-vous voir, entendre, lire ?

Et concernant mon site Internet, que désirez-vous ?

Et sur mon Facebook ? Et sur mon Twitter ? et… et…

Dites-moi tout, ça restera dans le cadre de votre écran… vous êtes à peine une petite centaine de visiteurs/jour à venir me lire ici alors y’a pas de quoi avoir peur, n’est-ce pas ?

J’attends vos suggestions. Osez !

Les Petits Carnets : le véritable bonheur

Citation : "Le véritable bonheur a été caché à l’endroit où les hommes ne pensent pas regarder."

Et si le secret de ce maudit bonheur que tous, nous semblons chercher, se trouvait là, pas très loin de nous, dans un de ces recoins de notre vie où l’on n’imaginerait pas qu’il se cache ? Et si le monde tel que nous le voyons, tel que nous le sentons, tel que nous le vivons n’était qu’une illusion, une apparence, une matrice comme dirait Morpheus dans Matrix qui s’impose à nous parce que nous nous contentons de ce que nos sens nous indiquent ?

Et si le véritable bonheur se nichait dans les petits détails de tous les jours, dans le sourire d’une belle femme ou d’un enfant, dans un éclat de rire, dans une crise de larmes libératrice, dans un partage et un échange même bref ? Dans cet instant où l’on croit tout pouvoir, tout réussir, tout devenir ?

Je pense qu’il faut prêter attention à tout cela, à ces petits riens comme on dit, à ces secondes, ces minutes parfois qui nous font pousser des ailes, qui nous donnent envie de nous dépasser, d’apprendre, de tomber amoureux, d’aller au-delà de nos peurs, de notre timidité. Je pense qu’il est urgent d’y faire gaffe, de vivre cet instant absolu comme unique afin de ne pas regretter, afin de ne pas avoir de remords car ce qui est accompli avec le coeur ne peut être mal ou mauvais. Ai-je tort ? Suis-je trop romantique, utopique ?

L’écriture m’aide à canaliser et concentrer cette attention sur des instants forts ; maintenant, dans ma vie de tous les jours, que ce soit dans le regard d’un enfant, d’une femme, dans le soutien même imperceptible d’un ami, dans les mots échangés avec sincérité, j’essaie d’être au plus près de tout cela. J’essaie.

Qu’en est-il pour vous ? Où votre (vos) bonheur(s) se cache(nt)-ils ? Venez vers moi, approchez, murmurez-moi…

Des Puissances à l’oeuvre

Désolé si je ne suis pas très présent ces jours-ci, le magma entre lentement en fusion, des choses sont en train de naître, d’autres s’éteindre à jamais.

Des Forces, des Puissances sont à l’oeuvre, qu’en sera-t-il de moi ? De mon écriture ? De cette envie à accoucher les mots ?

Je vous tiens très vite au courant mais je vous remercie encore une fois pour votre présence – même virtuelle – sur toutes mes pages (Facebook, Twitter, Neil’s blog et le site et.. même à travers vos mails et vos SMS (micro-merci à ceux qui me font confiance ne me laissant leur adresse mail et leur numéro de portable !), bref, partout !

Ce lieu est terrible

Pour reprendre l’inscription sur le linteau du porche de l’église à Rennes-le-Château, Terribilis est locu iste… ce lieu est terrible !

Début de semaine. Décisions.

Avertissement… ce lieu est terrible car :

. Cette semaine, j’entre dans la dernière semaine d’écriture du roman fantastique et diabolique Les estranges aventures de Léonard de Plancy.

. Cette semaine, je prends ma décision ultime pour l’illustration qui figurera sur la couverture du roman.

Gardez l’oeil ouvert et l’ouïe fine !

Quant au sondage sur le T-shirt, je vois qu’une tendance s’échappe d’ores et déjà .

Deadline diabolique

Tic…tac…tic…tac….

Comme dirait un certain lapin dans Alice au pays des Merveilles, "je suis retard, en retard" ! Et le temps qui s’écoule de mes doigts….

. Deadline pour l’écriture du 1er jet du roman Les estranges aventures de Léonard de Plancy : 1er septembre

. Deadline pour les votes concernant votre illustration préférée : 31 août.

Alors, n’hésitez plus, faites chauffer les claviers, parlez-en autour de vous, tous ces talents ne demandent qu’à être connu et reconnu ! Tout se jouera dans le temps, sur la longueur, je pense. Rien n’est fait, on peut encore connaître des surprises et des renversements de situation !

Un immense merci à vous tous déjà qui avez voté en masse (à cette heure-ci, vous êtes plus de 230 votants), à tous ceux qui sont venus voir à quoi ressemblaient les illustrations (près de 950 visiteurs uniques). Que puis-je dire ? Je suis super touché de votre soutien et de votre investissement, de votre participation. Ouais, réellement.

Pour celles et ceux qui n’ont pas encore voté, le sondage est ici.