Bientôt le Marché de Noël de Ste Foy !


Comme pour la semaine dernière, me revoici en Vendée pour un nouveau marché de Noël.
Je sais, vous allez me demander ce qu’il m’arrive mais oui, je remets le nez dehors, je sors de ma grotte.
Cette fois-ci, ça se passera uniquement le dimanche 21 décembre, à Ste Foy (85), petite bourgade perdue au milieu de nulle part, à quelques 15 mn en voiture des Sables d’Olonne.
Le marché de Noël se passera entre 10h et 18h.

Cette fois-ci, on sera moins nombreux à exposer et tout se passera sous les halles (bon,vais peut-être m’habiller chaudement).

Alors, qui vient me voir à quelques jours de Noël pour faire ses emplettes, pour découvrir mes livres ou pour me faire une bise ?

Chronique : ALTER EGO chez Fantastinet !

Fantastinet
Et voici un nouveau retour sur mon roman fantastique ALTER EGO.

Cette fois-ci, ça se passe sur Fantastinet.
Merci à Allan pour la chronique !

(pour ceux qui l’ont lu, vous pouvez voter et lui donner une petite note en mettant le nombre d’étoiles que vous désirez ! ^^)

1ere couv alter ego

Poésie : Miserere


Besoin de verdure, besoin d’évasion, besoin de marcher.
Besoin de souffler, de respirer.

« Quel chemin dois-tu suivre ?
Que ton pas ne recule
Remonte cette vallée
De roches brisées
Car
A l’aurore qui point
L’horizon est présumé.
Ta vue est arrêtée
Par une montée
Plus abrupte qu’un abîme crevassé
Lève les yeux
La fatigue va s’en aller
Par bonheur il y a la lumière
Par bonheur il n’y a plus d’ombre plus de mystère
Par bonheur une route un crochet un conseil un guide
Un soupir un tournant une grâce
Quelques mètres une seconde
Par bonheur la gloire flotte sur les cimes
Parce que
Car
Non, pourtant
Et malgré tout
Que vas-tu devenir
Quand le souffle du vent va s’ébranler
Quand d’une pensée
Tu te souviendras de la fougue
Abattue sur toi
Une nuit un rêve
Miserere…

Es-tu encore là ?
Sorti d’un instant oublié ?
Passe ton chemin
Fends l’air serein du matin
Ecoute comme ton cœur bat sans frein. »

Extrait du recueil Les sortilèges de Mercure.

Poésie : Cette marche


Un petit moment pour vous, sans ma voix mais je vous laisse imaginer le paysage.
Un extrait de mon recueil Au hasard du Chemin sur le Champs des Etoiles, Saint-Jacques-de-Compostelle.

« Cette marche

Cette marche
Si violente
Si fragile
Cette marche
Belle comme un lever de soleil
Quand la lune ronde illumine le ciel rougissant
Au-dessus des montagnes
Cette marche si terrible
Cette marche si puissante
Si tranquille
Si sereine
Et si déroutante
Santo Domingo de la Calzada
J’arpente
Monts et vallées
Sur ta fameuse chaussée
Tremblant de peur comme un enfant tapi dans le noir
Et sûr de moi
Comme une force immobile au milieu des soupçons
Des doutes des interrogations
Cette marche oui
Qui intrigue les hommes
Qui les fait parler
Qui les fait blêmir
Parce que l’absence guette le danger
Lentement doucement assurément
Cette marche souveraine
Sur le chemin des étoiles
Si vivante encor
Si riche
C’est la tienne
C’est la mienne
Cette aventure toujours nouvelle
Qui ne change pas mais
Transforme l’être en humain. »

Nos pas sont bien plus que des empreintes sur le sol, ne pensez-vous pas ?

Page 99 : L’enfant du Soleil

maquette-poche-6
Tout comme la semaine dernière avec le roman ALTER EGO, je vous propose de découvrir – pour ceux qui n’auraient pas encore lu ce fantastique roman sur les Mayas (oui, j’me lances fleurs parfois) – la fameuse page 99 du roman L’enfant du Soleil.
Est-ce que ça vous tente d’aller plus loin ? Qu’est-ce que ça vous inspire ?

Dites-moi tout, j’aime vos retours.

« – En effet, un serpent m’a mordu le bras et j’avoue que sans le secours de monsieur, je ne crois pas que je serais là à vous parler.
Maltiox che we, dit alors l’homme en direction de Caleb.
Puis, se tournant vers les deux étrangers, l’homme se leva et prit une posture conquérante.
Il les fixa un instant sérieusement, dévisageant l’un et l’autre comme s’il sondait leur âme
– Vous ne devriez pas être là, ni l’un ni l’autre. Notre communauté vit en autarcie et nous n’avons jamais eu à faire à des étrangers. Cependant, il semblerait que vous soyez une exception, d’après ce qu’a raconté Caleb.
Maud et Lukàs se taisaient de peur de dire plus qu’ils n’auraient voulu.
Ils attendaient un signal qui leur permettrait de s’épancher davantage sur leur présence et de pouvoir poser les questions qui leur brûlaient la langue.
– Monsieur Lukàs, vous portez un médaillon unique, semble-t-il. Pouvez-vous me le montrer je vous prie ?
Lukàs s’exécuta et sortit le médaillon de sa chemise.
Il le décrocha de son cou et le présenta au Batab qui resta médusé et interdit devant l’objet.
– Où avez-vous eu ceci ? demanda le Batab.
– Mon père me l’a offert quand j’étais encore enfant, répondit Lukàs.
– Savez-vous ce qu’il représente ?
– Je l’ai découvert quand Caleb nous l’a dit.
– Savez-vous dans quelles circonstances précises… »

Page 99 : ALTER EGO

1ere couv alter ego
Avez-vous déjà entendu parler du syndrome de la page 99 ? J’en ai déjà parlé ici.

Comme un livre ne se suffit pas uniquement à sa première de couverture ni à sa quatrième de couverture, le contenu doit sûrement évoquer quelque chose chez le lecteur, n’est-ce pas ? Enfin, espérons-le….
Alors prenons le cœur de ce roman fantastique et voyons ce qu’il recèle.. quelle ambiance, quelle atmosphère se dégage-t-il ?
Serez-vous tenté ?

Allez, voici, la fameuse page 99 pour ALTER EGO.

« Vendredi 15 juin
7 h 00 du matin.
Je prends mon café dans la petite salle à manger de l’hôtel.
Voilà maintenant presque deux semaines entre le moment où j’ai découvert l’horrible disparition et le moment où j’apprends à vivre avec cette certitude que quelque chose ou quelqu’un nous dissimule la vérité. Je veux dire la réalité de notre
vie.
Que j’aimerais crier au monde ce que je sais ! Que j’aimerais, oui. Mais il faut savoir être réaliste, personne ne veut m’écouter, personne n’est prêt à entendre ce qui se trame sous l’apparente tranquillité de sa petite vie.
Je reprends un de mes carnets et note :
J’ai le pouvoir de faire admettre aux gens que leurs esprits sont brouillés, que les soupapes de sécurité mises en place par la société ne fonctionnent pas aussi parfaitement qu’on le croit, que la science est une approche désordonnée de l’infinie
complexité de l’univers. Le pire peut donc toujours se produire. J’en suis l’exemple. 
Le monde ne se partage pas avec d’un côté le Mal et de l’autre le Bien. Non, c’est plus insidieux que cela.
Je peux montrer aux gens ce qu’il en est. Il me faut encore un peu de temps, juste
un peu plus de temps.
Je ne veux pas disparaître, je ne veux pas disparaître.

Armé de cette prise de conscience, je sors de l’hôtel et me dirige vers l’agence bancaire.
Il a dû pleuvoir cette nuit car la chaussée est mouillée. Un petit soleil brille sur l’asphalte luisant et m’éblouit légèrement.
Je marche environ une vingtaine de minutes.
Au moins cet épisode de signe astrologique m’aura permis de me remettre à la marche et de redécouvrir les rues nantaises sous un angle nouveau. »

Alors quel goût vous laisse ce passage ? Dites-moi tout !

ALTER EGO : retour de lecture de Thomas

Et un nouveau retour sur mon roman fantastique ALTER EGO qui est sorti fin mai…

Ca fait franchement du bien d’avoir des retours, surtout quand ils sont positifs alors du coup, j’en profite pour le partager..

Un grand merci à Thomas et au blog « L »univers de Laea« .

Si vous aussi, vous avez des retours à faire sur une lecture d’un de mes livres, n’éhsitez pas et faites-moi signe !

A lire ICI.