Joyeux Halloween et belle fête de Samhain 2014 !

Joyeux Halloween 2014 mes potos  ! Gloomy & Happy Halloween to you !

Et une magnifique et lumineuse fête de Samhain pour mes lecteurs celtes !

Page 99 : L’enfant du Soleil

maquette-poche-6
Tout comme la semaine dernière avec le roman ALTER EGO, je vous propose de découvrir – pour ceux qui n’auraient pas encore lu ce fantastique roman sur les Mayas (oui, j’me lances fleurs parfois) – la fameuse page 99 du roman L’enfant du Soleil.
Est-ce que ça vous tente d’aller plus loin ? Qu’est-ce que ça vous inspire ?

Dites-moi tout, j’aime vos retours.

« – En effet, un serpent m’a mordu le bras et j’avoue que sans le secours de monsieur, je ne crois pas que je serais là à vous parler.
Maltiox che we, dit alors l’homme en direction de Caleb.
Puis, se tournant vers les deux étrangers, l’homme se leva et prit une posture conquérante.
Il les fixa un instant sérieusement, dévisageant l’un et l’autre comme s’il sondait leur âme
– Vous ne devriez pas être là, ni l’un ni l’autre. Notre communauté vit en autarcie et nous n’avons jamais eu à faire à des étrangers. Cependant, il semblerait que vous soyez une exception, d’après ce qu’a raconté Caleb.
Maud et Lukàs se taisaient de peur de dire plus qu’ils n’auraient voulu.
Ils attendaient un signal qui leur permettrait de s’épancher davantage sur leur présence et de pouvoir poser les questions qui leur brûlaient la langue.
– Monsieur Lukàs, vous portez un médaillon unique, semble-t-il. Pouvez-vous me le montrer je vous prie ?
Lukàs s’exécuta et sortit le médaillon de sa chemise.
Il le décrocha de son cou et le présenta au Batab qui resta médusé et interdit devant l’objet.
– Où avez-vous eu ceci ? demanda le Batab.
– Mon père me l’a offert quand j’étais encore enfant, répondit Lukàs.
– Savez-vous ce qu’il représente ?
– Je l’ai découvert quand Caleb nous l’a dit.
– Savez-vous dans quelles circonstances précises… »

Page 99 : ALTER EGO

1ere couv alter ego
Avez-vous déjà entendu parler du syndrome de la page 99 ? J’en ai déjà parlé ici.

Comme un livre ne se suffit pas uniquement à sa première de couverture ni à sa quatrième de couverture, le contenu doit sûrement évoquer quelque chose chez le lecteur, n’est-ce pas ? Enfin, espérons-le….
Alors prenons le cœur de ce roman fantastique et voyons ce qu’il recèle.. quelle ambiance, quelle atmosphère se dégage-t-il ?
Serez-vous tenté ?

Allez, voici, la fameuse page 99 pour ALTER EGO.

« Vendredi 15 juin
7 h 00 du matin.
Je prends mon café dans la petite salle à manger de l’hôtel.
Voilà maintenant presque deux semaines entre le moment où j’ai découvert l’horrible disparition et le moment où j’apprends à vivre avec cette certitude que quelque chose ou quelqu’un nous dissimule la vérité. Je veux dire la réalité de notre
vie.
Que j’aimerais crier au monde ce que je sais ! Que j’aimerais, oui. Mais il faut savoir être réaliste, personne ne veut m’écouter, personne n’est prêt à entendre ce qui se trame sous l’apparente tranquillité de sa petite vie.
Je reprends un de mes carnets et note :
J’ai le pouvoir de faire admettre aux gens que leurs esprits sont brouillés, que les soupapes de sécurité mises en place par la société ne fonctionnent pas aussi parfaitement qu’on le croit, que la science est une approche désordonnée de l’infinie
complexité de l’univers. Le pire peut donc toujours se produire. J’en suis l’exemple. 
Le monde ne se partage pas avec d’un côté le Mal et de l’autre le Bien. Non, c’est plus insidieux que cela.
Je peux montrer aux gens ce qu’il en est. Il me faut encore un peu de temps, juste
un peu plus de temps.
Je ne veux pas disparaître, je ne veux pas disparaître.

Armé de cette prise de conscience, je sors de l’hôtel et me dirige vers l’agence bancaire.
Il a dû pleuvoir cette nuit car la chaussée est mouillée. Un petit soleil brille sur l’asphalte luisant et m’éblouit légèrement.
Je marche environ une vingtaine de minutes.
Au moins cet épisode de signe astrologique m’aura permis de me remettre à la marche et de redécouvrir les rues nantaises sous un angle nouveau. »

Alors quel goût vous laisse ce passage ? Dites-moi tout !

Outre Monde : Là, juste là

©Julien Pamast

©Julien Palast

 

Outre Monde….

Ici ou là, juste là.
Une forme dans la forme.
Vous me voyez un peu moins ces temps-ci mais derrière cet apparent écran opaque, derrière cette absence, j’espère bientôt vous proposer de la nouveauté, dynamiser mes livres (d’ailleurs merci à ceux qui continuent de vouloir découvrir mes romans, dont ALTER EGO, ça fait toujours plaisir……), trouver une énergie positive.

Sondage : la métanoïa et vous

tumblr_nbkf5pkg791qzkm8ro1_1280
Est-ce qu’un livre ou même plusieurs ont déjà changé votre vie ? Existe-t-il un avant et un après avec un livre en particulier ?
Quel est-il ? Dites-moi tout !
Avez-vous été atteint de métanoïa ?
C’est ce changement de vue, ce renversement de pensée… certains parlent même d’une mutation, d’une transformation en profondeur.
Parfois, les livres ont ce pouvoir. En avez-vous déjà été témoin ? Quels sont ces livres qui vous ont transformés ?

Et un petit sondage de derrière les fagots.

Nouveau salon : Juvardeil (49)

affiche-2014

A la découverte d’un nouveau salon du livre.
Juvardeil, dans le Maine-et-Loire (49), au nord d’Angers.
28 septembre, j’y serai  partir de 10h00.

Serez-vous dans les environs ? Si oui, venez donc faire un tour qu’on discute !
Pour toutes les infos, voici le site.

Expérience : honnêteté radicale (round 2)

Expérience honnêteté radicale : round 2
Hasard ou pas, 1 an après, je réitère.
Tout comme pour la première fois relatée ici, je me relance dans cette expérience très intéressante. A mes risques et périls mais aussi à ceux de ceux qui me côtoient et/ou qui me posent des questions… ahahah

Esr-ce que les gens vont oser davantage me poser des questions ? Est-ce que les autres sont prêts à recevoir mon honnêteté, sans obligatoirement arrondir les angles ? Vais-je réussir à dire les choses d’une manière brute et oublier la diplomatie, voire la politesse ?
Je suis dans le même état d’esprit que pour la 1ère fois mais c’est une expérience qui me séduit bien.

Vous êtes avec moi ?